Heartland

Là où l'amour des chevaux guérit toutes les blessures...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  AffiliatesAffiliates  

Partagez | 
 

 La Liberté S'offre à Nous [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Gaëlle DiCaprio

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : Avec Ponette x3
Date d'inscription : 31/03/2009

xx [Identity Card]
[Identity Card] & [Relationship]:
[Secret ?]:
Phrase persow': Ponette x3

MessageSujet: La Liberté S'offre à Nous [Libre]   Dim 12 Avr - 11:32

Au loin, la silhouette de la ponette et de sa cavaliere se distinguait parfaitement. La ponette marchait d'un pas rigulier et endurant, sa cavaliere suivait le mouvement, parfaitement detendue. La plaine offrait aux cavaliers un galop effreiné, et surtout la liberté. Au fur et à mesure que la ponette avançait on distinguait encore mieux les formes de la ponette et de la cavaliere. La cavaliere montait à cru, tenait les renes à une main et profitait du paysage tout en parlant à Prisca. La ponette écoutait attentivement sa maitresse, tout en retenant son envie de galoper. Soudainement la ponette s'arreta.
La cavaliere regarda autour d'elle, l'herbe longue et legerement seche s'etendait à perte de vue. On distinguait vaguement un petit ruisseau à quelques metres. La ponette attendait quelques chose. La cavaliere elle, reprenait ses rennes à deux mains. Et se redressa. Elle mit un leger contact au niveau de la sangle, cela suffit pour la ponette qui debordait d'energie. Elle leva legerement les antierieurs avant de s'elançait au triple galop. La cavaliere restait en selle, parfaitement même. Pourtant l'allure rapide de la ponette avait de quoi destabiliser n'importe quel cavalier debutant ou experimenté. La jeune femme suivait les mouvements de la ponette, sans la ralentir. La ponette semblait heureuse. La cavaliere ne fesait qu'un avec le cheval. De nombreux gens revent de devenir des centaures, pourtant seuls quelques uns y arrivent. Sans le vouloir particulierement, Prisca offrait ce bonheur à sa cavaliere, qui elle le sentait. Ses mouvements étaient parfaits, elle restait en place. Ses foulées étaient rapides et legeres, d'une legereté et d'une elegance magnifique. Son allure était souple et reguliere. Une allure revée !
La ponette ralentit au fur et à mesure, et finit par repasser au trot, au pas et s'arreta. La cavaliere la remit au pas. Elle mit pieds à terre, quand elles arriverent pres du ruisseau, où l'herbe était verte et bonne à brouter. La ponette s'arreta et brouta. Gaëlle s'assit sur un rocher et sortit sa bouteille d'eau. Mais où était Athéna ? La petite chienne boxer arriva quelques minutes plus tard en trottinant. Elle but l'eau et sauta même dans le ruisseau. Gaëlle distangua au loin une silhouette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justine Dahlia

avatar

Nombre de messages : 734
Localisation : Là où Sabine et Zombi Katsu et Force de l'Ordre Lucie sont !
Date d'inscription : 18/06/2008

xx [Identity Card]
[Identity Card] & [Relationship]:
[Secret ?]:
Phrase persow':

MessageSujet: Re: La Liberté S'offre à Nous [Libre]   Sam 18 Avr - 16:45

&.&.Quand tout nous semble familier... |

    Une silhouette se profilait au lointain, dans la plaine du Faraway. Qui était-ce encore ? Cette piste de promenade, située près de la charmante petite bourgade de Meadowille, se trouvait également tout près du grand Ranch de Virginie répondant au nom d'Heartland. Elle avait été sillonée toute la sainte matinée, puis encore de nombreuses fois l'après midi. Cette fois, les bruits de sabots provenaient d'un couple assez connu dans le monde hippique. La cavalière, jeune femme à la chevelure blonde rebelle, se nommait Justine Dahlia. C'était une ancienne cavalière de CSO internationnale, et aujourd'hui une jockette de renomée mondiale. Et forcément, sa monture était donc son sublime Pur-Sang Anglais de course, à la robe cuivrée. Il était impressionnant, si musclé, si grand, si sauvage ! Personne n'avait jamais réussi à faire quoi que ce soit de lui, sauf bien entendu Justine, sa jeune propriétaire, ou son ancienne groom, Stéphanie. Un jour où la chanceuse propriétaire du cheval le plus connu d'Amérique s'était blessée, c'était sa meilleure amie, Lucie Descrochers, qui avait monté Last Chance, avec beaucoup de talent. Elle avait d'ailleurs remporté la course qui n'était autre que celle du Santa Anita Handicap, une course assez connue. Enfin, bref, c'était ce fameux couple qui s'avançait sur la piste du Lac du Faraway.
    Justine chevauchait à cru. Last Chance ne portait qu'un simple licol, sans même une longe. La complicité entre les deux était évidente. La jeune femme n'aurait même pas eu besoin du licol, mais c'était plus par habitude qu'autre chose qu'elle l'avait enfilé au grand cheval alezan. Le couple avançait au trot sur le sentier, un trot régulier et rapide. Le Pur-Sang adoptait des atitudes dignes du cheval de course qu'il était, avec ses allures fluides, comme si cela coulait de source de trotter aussi magnifiquement que lui. La cavalière, qui ne portait pas de bombe, avait les cheveux qui flottaient au vent, au rythme des foulées de sa monture. Elle restait confortablement assise sur le dos de son cheval, dirigeait et demandait à ralentir par un très léger mouvement d'une partie du corps. Elle ne faisait pas ce qu'on appelle du "tape-cul" comme dans les reprises de mise en selle, mais restait confortablement assise et sans secousse sur le dos de son magnifique étalon alezan. Celui continuait à trotter avec fluidité en direction de la grande et vaste plaine du Faraway, où il savait par expérience qu'il pourrait galoper à la vitesse qu'il le souhaitait, car sa jockette tiendrait dessus avec habilité, souplesse, légèreté, et grâce, s'il vous plaît !
    La grande étendue d'herbe jaunâtre se rapprochait rapidement, et, peu à peu, Last Chance accélérait l'allure. Une fois arrivée devant cette vaste plaine, Justine ralentit sa monture en redressant son buste et en desserant la pression de ses mollets. Elle attrapa une poignée de crin et le Pur Sang à la robe cuivrée s'arrêta. La jockette s'inclina légèrement en avant, les membres du cheval de course se tendirent, Justine pressa les mollets et Chance s'élança en avant dans un appel phénoménal. Il prit tout de suite de la vitesse, donnant des coups de cul joyeux, faisant de brusques demis-tours, puis repartant de plus belle. Justine tenait. C'était si beau à voir, un couple qui évoluait avec cette complicité évidente ! La plaine semblait s'étendre à l'infinie, bordée plus loin d'une petite forêt et de la rivière, où irait sûrement se baigner le couple après leur folle galopade. Prise d'ivresse, comme une centaure, les jambes pressant légèrement les flancs alezans de Chance qui n'étaient recouverts d'aucune pellicule de sueur, mais aussi invisible soit-elle, la jeune femme leva les bras et poussa un cri de joie. Elle adorait vraiment ce moment ! Arrivée au bout de la plaine, elle ralentit doucement Last Chance avec son action du buste, une poignée de crins, et les jambes qui se relâchent peu à peu. Au pas, allongée sur le dos de son cheval, Justine mena sa monture près du petit bois. Elle prit un sentier et se retrouva sur la berge gauche du lac du Faraway. Elle laissa Last Chance brouter la bonne herbe verte et s'abreuver, tant dis qu'elle retirait basket et chaussettes afin de mettre ses pieds dans l'eau. Elle se baignerait toute à l'heure. Soudain, elle aperçut une silhouette, non loin, qui l'avait sans doute reperée auparavant. Justine, même si elle était une grande star, xD était devenue renfermée sur elle même, à cause de tous les drames qui constituaient sa pauvre existence. Elle resta donc là, assise, sans rien dire. Si la jeune femme en face, qui avait un air bizarement familier, voulait parler, ce serait à elle d'engager la conversation. Pas à Justine, devenue trop solitaire pour ça. Sa bonne humeur et son rire légendaire à Heartland avaient disparu pour laisser place à la solitude et à la tristesse, au silence.

_________________

Justine Dahlia
Changement de look, de caractère... Dragueuse de première !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecuriesdeletalonnoir.forums-actifs.net
Gaëlle DiCaprio

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : Avec Ponette x3
Date d'inscription : 31/03/2009

xx [Identity Card]
[Identity Card] & [Relationship]:
[Secret ?]:
Phrase persow': Ponette x3

MessageSujet: Re: La Liberté S'offre à Nous [Libre]   Sam 18 Avr - 17:54

[Ce sujet n'est plus trop d'actu car ma ponette est blessée, mais je reponds quand meme ^^]

Assise sur un rocher, une jeune femme regardait avec emerveillement une cavaliere chevauchait son beau Pur Sang. Elle sentit la colère montait en elle, en repanssant à toutes les injures qu'elle et sa ponette avait subis, lorsqu'elle avait remporté un mini-concour contre de grands chevaux arabes. Cette jeune femme et son cheval lui rapellait tellement ces personnes qui jalousent du talent de la ponette l'avait humilié. Elle se recesit et se dit qu'il fallait faire le premier pas, elle se leva, apella sa chienne et lui mit sa laisse. Elle enfourcha sa ponette et tout en dirigeant la ponette, elle tenait Athéna, sa chienne boxer. Elle trottina vers la cavaliere et son cheval, son visage lui semblait familier. Gaëlle avait une excellente memoire des visages, c'etait une cavaliere d'Heartland. Quand la ponette arriva à la hauteur, si je puis dire, car la ponette etait minuscule à coté de Pur Sang, la jeune femme engagea la converation, elle essaya de ne pas montrer sa peine et sa colere à la jeune femme, en employant un ton joyeux :
"- Bonjour moi c'est Gaëlle. Vous montez à Heartland il me semble. Voici ma chienne Athéna et Prisca, ma ponette. Ne vous inquietez pas Athéna à l'habitude des chevaux."
Ce ton était ridicule car il ne ressemblait pas à la voix de Gaëlle, discrete et posée. Cette voix là était joyeuse, excité, dynamique. Une larme coula le long de sa joue, quand elle contempla le magnifique cheval. Pourtant elle savait que sa ponette était jolie, intelligente, rapide mais elle enviait cette cavaliere qui connaissait le succes, la richesse et la beauté. Gaëlle ne manquait pas d'argent, loin de là, pédiatre renommée en France, elle avait fait de nombreux exploit en matiere de medecine, separée des siamois, ect... la liste était longue, elle revint à la réalité en se disant, que sa voix en medecine était toute tracé, celle de cavaliere ne connait pas le succes, pas la richesse, mais la complicité. Personne ne pouvait monté Prisca comme Gaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Liberté S'offre à Nous [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Liberté S'offre à Nous [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ambition Libre ou comment acquérir sa liberté
» Canards Libre???????
» Camping libre de Sidi Boulfdail
» Canjet bonifie son offre: champagne et vins pour tous
» [Film] Nos enfants nous accuseront, de Jean-Paul JAUD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heartland :: x [Strolls' Roads] :: xx [the Faraway's Valley]-
Sauter vers: