Heartland

Là où l'amour des chevaux guérit toutes les blessures...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  AffiliatesAffiliates  

Partagez | 
 

 | Qui ne tente rien, n'a rien... | [PV Andrew]

Aller en bas 
AuteurMessage
Justine Dahlia

avatar

Nombre de messages : 734
Localisation : Là où Sabine et Zombi Katsu et Force de l'Ordre Lucie sont !
Date d'inscription : 18/06/2008

xx [Identity Card]
[Identity Card] & [Relationship]:
[Secret ?]:
Phrase persow':

MessageSujet: | Qui ne tente rien, n'a rien... | [PV Andrew]   Mar 28 Avr - 19:44

&.&. Se racheter...|
[ Sujet privé à Andrew Crawford et Justine Dahlia ]

    Le soleil brillait au-dessus de la carrière de saut. Il était un peu plus de quatorze heures, heure où tous les cavaliers se réfugiaient dans la fraîcheur des écuries afin d’échapper au climat chaud de Meadowville, petite ville de Virginie du Nord. Un climat lourd et pesant s’était installé sur toute la Virginie et semblait décidé à y rester un petit moment. Tant dis que la plupart des cavaliers flânaient dans les écuries, une jeune femme, elle, s’activait à préparer son cheval, profitant des heures avec un temps lourd où personne ne sortait pour aller s’entraîner. C’était le climat préféré de son Pur Sang Anglais, un dénommé Last Chance. Cheval de course légendaire dans toute l’Amérique et populaire partout ailleurs dans le monde, il se laissait faire tranquillement par sa jeune jockette, Justine Dahlia. Celle-ci lui mit un mors simple dans la bouche avec délicatesse, des protections, puis le mena vers la Carrière de saut d’obstacles. Ah, oui ! J’ai oublié de préciser que la jeune femme allait s’entraîner à cru, bien entendu. Ça coulait de source, pour elle. Pas pour tout le monde… S’entraîner à cru et sans bombe sur un Pur Sang nerveux et incontrôlable ne venait pas très souvent à l’idée de gens disons… Normaux. Non, pas vraiment. Alors, de gens censés ! Oui, cela semble convenir…
    Il y avait beau faire chaud et lourd, le ciel était gris et d’imposants nuages se massaient au-dessus de la carrière. Il pleuvrait dans environ deux heures, ce qui laissait du temps à Justine pour s’entraîner. Son bel alezan excellait en effet en saut d’obstacles en plus des courses. Si il ne faisait pas déjà de la compétition de très haut niveau en course, sa propriétaire n’aurait pas hésiter plus de vingt secondes et l’aurait inscrit dans des épreuves de saut. Bref… La jeune femme prit appui sur un plot afin d’enfourcher son bel étalon. Celui piaffait d’impatience.
    « Oh, là ! Du calme, mon beau. »
    Murmura Justine. Elle flatta l’encolure de son cheval et fit quelques tours de piste au pas, en pleine harmonie avec son cheval. Il avait quelques débordements de joie, comme par exemple un coup de cul par-ci par-là ou une tentative de cabrer mais rien de bien méchant. La jockette accompagnait les mouvements avec habilité et souplesse. Quand elle jugea son cheval assez détendu au pas, elle changea de main et refit encore un ou deux tours. Elle avait tout son temps, et Last Chance ayant des articulations très fragiles comme tous les chevaux de course, il fallait qu’elle prenne vraiment son temps pour l’échauffer à fond. Une fois que le Pur Sang fut prêt et se mette en place sous les ordres de Justine, elle passa au trot et changea plusieurs fois de main. Elle demanda des développements puis des ralentissements dans l’allure à son cheval, le faisant s’incurver dans les virages. Elle finit son échauffement au trot en décrivant quelques figures de manège basiques : cercle, volte, doubler dans la longueur, etc. Elle repassa ensuite au pas et laissa les rênes longues à sa monture. Au bout de cinq minutes, elle reprit doucement les rênes, se remit sur la piste, au pas, puis au trot, et demanda un départ au galop. Last Chance partit comme une furie, en coup de cul, et très rapidement, embarquant. Justine le canalisa rapidement et le mit au petit galop. Elle s’entraîna à décrive des cercles, de plus en plus court, aux deux mains. Au bout de cinq minutes d’un bon galop, elle flatta l’encolure de son cheval et descendit doucement en l’arrêtant. Elle laissa son cheval en liberté dans la carrière, se promenant un peu afin de l’explorer. Elle savait qu’il ne sauverait pas, de toute façon…Elle dressa d’abord un cavaletti sur la piste pour s’échauffer, puis remonta en selle.
    Une fois qu’elle eut passé l’obstacle aux deux mains, avec succès, elle fit de même sur une petite croix puis un petit oxer. Tout se passant bien, elle monta un peu les barres et recommença l’exercice. De nouveau, ce fut une réussite. Elle flatta l’encolure de Last Chance et descendit de nouveau pour faire un petit parcours simple qu’elle monterait par la suite.
    Une fois que Justine fut montée dessus, le cheval plongea aussitôt en avant, donna un coup de cul. Elle raffermit sa prise sur les rênes, décrivit un cercle. Last Chance se calma peu à peu et elle entama le parcours.
    Le premier obstacle était une formalité : un vertical de 45 centimètres sur la piste. Il lui permit cependant à procéder au réglage de l’allure de sa monture et de pouvoir s’adapter à sauter sur ce terrain. Last Chance décolla à peine, mais souleva tout de même du sable sur son passage. Il s’éleva lentement, passa l’obstacle sans soucis et tenta de prendre la main à sa cavalière lors de la réception. Mais elle se souvenait bien de son caractère et savait tenir dessus ! Justine ralentit cependant son cheval, le calmant de la voix. Il souffla par les naseaux mais obéit à son ordre. Justine lui fit encore raccourcir ses foulées pour aborder le second obstacle, oxer de 35 centimètres posté sur une petite diagonale. A la réception, elle laissa un peu filer les rênes pour que le Pur Sang donne un peu de sa pleine mesure. Comprenant sa demande, il accélera un peu, suffisamment pour aborder le triple. Répondant aux ordres de sa cavalière, il réduisit ses foulées pour le saut de puce, culminant à la hauteur de 40 centimètres. Ensuite, elle le fit pivoter autour de son épaule pour aborder l’oxer de 60 centimètres sur une diagonale. Les barres montaient peu à peu, et l’allure de Chance croissait. Il passa sans problème le quatrième obstacle, un vertical de 50 centimètres. Le cinquième obstacle poserait plus problème. Il atteignait la hauteur de 80 centimètres, et connaissant Last, Justine savait ce qui allait se passer… En effet, son cheval accéléra puis ralentit juste devant. Il répondit cependant à ses sollicitations et exécuta un gros saut. Elle s’aggripa. Comme il était malin ce cheval ! Mais à chaque fois c’était pareil alors elle finissait par s’habituer. Lorsque elle retourna sur la piste pour aborder le sixième obstacle, Last Chance manqua de glisser. Elle le rééquilibra, lassée du manque d’équilibre de l’alezan malgré tous ses efforts. Elle poussa son cheval. Serrant les mollets, elle punit de la voix son cheval lorsqu’il donna un coup de cul juste devant le numéro 6. De justesse, il sauta l’oxer culminant à 80 centimètres. Ses postérieurs traînèrent un peu, virent effleurer la barre bleue et jaune… Qui resta cependant sur son socle. Justine félicita sa monture de la voix, avant de se concentrer de nouveau pour aborder le septième obstacle, un saut de puce. Chance passa le saut de puces en saut de moutons, entre autre, avant de rassembler son énergie pour survoler l’oxer de 70 centimètres de hauteur sur 50 centimètres de large. Lorsqu’il arriva à la phase du planer, sa cavalière dirigea son regard vers l’obstacle suivant, accompagnant bien le mouvement du saut et poussant son cheval avec les jambes. Justine se redressa tout de suite à la réception, car il baissait quelques fois la tête après les obstacles – ce qu’il fit. Elle redoutait un peu l’obstacle suivant, qui était l’objet de la plupart de ses gamelles avec celui qu’elle appelai affectueusement « Mon Alezan Grincheux ». Elle le poussa, le força à regarder devant lui, l’encolure un peu relevée. Il ralentit un peu, examinant l’obstacle, puis fonça. Il survola la rivière, la narguant presque, au plus grand étonnement de sa cavalière. Quel étrange animal que ce cheval ! Elle lui flatta cependant l’encolure, se concentrant sur l’obstacle suivant, le neuvième. Un petit obstacle, un vertical de 50 centimètres. Last Chance, frimant un peu il faut le reconnaître, repassa au trot et sauta l’obstacle sans difficulté malgré qu’elle le pousse en avant énergiquement. Il ne restait plus beaucoup d’obstacles, et le moment décisif approchait. Avec grande concentration, elle aborda le numéro 10, l’obstacle 4 dans l’autre sens, soit culminant à 50 centimètres, tout au plus. Le Pur Sang nargua l’obstacle, le franchissant au petit trot, à la plus grande exaspération de Justine. Il partit ensuite comme une balle sur le numéro 11, rattrapant le temps perdu. L’obstacle onze était l’obstacle 1 dans l’autre sens, soit 45 centimètres ; ce qui n’empêcha pas Chance de le sauter étrangement au galop. Situé entre le 9 et le 10, le douxième obstacle était de loin le plus haut. Il atteignait un mètre, aussi poussa-t-elle Last qui le survola aisément. Justine flatta l’encolure de Chance, le remit au pas rênes longues puis le laissa souffler dix bonnes minutes avant de descendre pour remonter les barres du parcours à un mètre chacune et monter celui déjà à un mètre à la hauteur de un mètre vingt. Ils allaient s’amuser ! Une fois que cela fut fait, elle se hissa de nouveau en selle, mit Last au galop et le dirigea vers les barres. Il réagit exactement comme la première fois, et décolla littéralement sur le numéro douze, à un mètre vingt. Justine était au planer quand elle se sentit observée. Elle repassa rapidement Last au pas, malgré qu’il essaye d’embarquer. Elle le contrôla à la perfection et se retourna. Elle aperçut Andrew Crawford, le vétérinaire d’Heartland, qu’elle avait déjà croisé, et lui lança :
    « Oh, excusez-moi. Je ne vous avez pas vu ! »
    Elle sourit timidement. Leur première rencontre ne s’était pas très bien passée… Enfin, c’était au restaurant, avec Lucie, sa meilleure amie. Il avait dû avoir une drôle d’image de Justine… Qu’elle voulait lui faire oublier !


_________________

Justine Dahlia
Changement de look, de caractère... Dragueuse de première !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecuriesdeletalonnoir.forums-actifs.net
Andrew Crawford

avatar

Nombre de messages : 966
Age : 23
Localisation : Là, oui oui ici !
Date d'inscription : 06/02/2008

xx [Identity Card]
[Identity Card] & [Relationship]:
[Secret ?]:
Phrase persow': ♪ J'aime quand tu bouges ton corps ... tout en douceur... colle toi à moi .... danse avec moi ♫

MessageSujet: Re: | Qui ne tente rien, n'a rien... | [PV Andrew]   Mar 28 Avr - 20:16

Andrew finissait une petite visite de routine, à Heartland. Seulement, il n'avait pas forcément envie de rentrer directement chez lui, il fit donc un petit tour, voir les cavaliers monter, et intervenir si besoin. Il fut directement prit de curiosité vers la carrière, où une jeune femme montait un beau cheval, à cru. Un pur-sang surement, de course. Cela se voyait à sa morphologie, à sa façon de placer son encolure, bref cela se voyait. Andrew était plutôt étonné de le voir sauter. Il s'avança et observa la cavalière, il la connaissait. S'était cette jeune femme violente, qu'il avait vu au Mac Do, avec sa copine Lucie.
Il la regarda faire son parcours. Bien que le beau véto n'appréciait pas forcément la brune, par rapport à sa violence, qu'il trouvait complètement stupide, par contre, il était admirable sur sa façon de monter, de comment elle remettait son cheval à sa place, bref, s'était une bonne cavalière. Il s'apprêtait à partir quand Justine installait un autre parcours, mais celle-ci lui parla.


- Se n'est pas grave.

Du coup, il resta, il allait la regarder sauter son autre parcours avec son cheval. Il n'avait pas d'autre consultations, ni rien d'autre à faire. il voulait voir comment se comportait le cheval. Justine avait du courage de le monter à cru.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justine Dahlia

avatar

Nombre de messages : 734
Localisation : Là où Sabine et Zombi Katsu et Force de l'Ordre Lucie sont !
Date d'inscription : 18/06/2008

xx [Identity Card]
[Identity Card] & [Relationship]:
[Secret ?]:
Phrase persow':

MessageSujet: Re: | Qui ne tente rien, n'a rien... | [PV Andrew]   Mer 29 Avr - 12:53


    Justine Dahlia, voyant que le vétérinaire ne semblait pas avoir envie de discuter, dirigea de nouveau son cheval vers les barres. Il partit au triple galop, embarquant. Sur un cercle de plus en plus petit, sa cavalière le ralentit avant de le diriger vers le premier obstacle, ce fameux petit vertical sur la piste. Last Chance accéléra en secouant la tête, voyant la hauteur des barres. Puis, s’étant aperçu de la présence d’Andrew, il tenta de se lever, mais fut aussitôt rappelé à l’ordre par sa cavalière, qui le remit d’aplomb sur ses quatre pieds. Une fois qu’elle l’eut placée de nouveau et qu’il soit à peu près calme, elle le dirigea vers le premier obstacle. Là, elle le laissa accélérer. Puis il avançait, moins elle avait de risque de tomber à cause d’un gros saut. Arrivée à quelques mètres du premier obstacle, elle détendit légèrement les rênes, le temps de se retrouver face au vertical, qui devenait plus imposant, cette fois, culminant à un mètre. Malgré son allure, comme à son habitude, le célèbre Alezan Grincheux effectua un énorme saut. Pour ainsi dire, il décolla et atterrit de l’autre côté de la barre avec souplesse. La cavalière accompagna le saut avec souplesse. Aussitôt, l’étalon tenta de reprendre la main de Justine, qui ne se laissa pas faire, raccourcissant ses rênes. Elle le mena sur l’obstacle deux, un oxer de un mètre cinq. Last Chance s’éleva sans soucis. Une fois passée la barre, la jockette ralentit pour passer au petit galop. Elle avait légèrement éloigné les deux sauts de puce, le premier à quatre-vingt dix et le deuxième à un mètre. Avec facilité, Chance sauta avant de repartir de plus belle vers l’obstacle numéro quatre, un vertical de un mètre dix. L’alezan fila comme une bombe avant de presque piler devant l’obstacle. Sous les jambes de sa cavalière, elle s’envola, effectuant un énorme saut. Ses longs postérieurs aux balzanes blanches traînèrent un peu, sans pour autant faire tomber la barre. Content, le cheval secoua la tête, essayant d’arracher les rênes à Justine, qui le reprit en main et en place. Il donna un coup de cul, mais fut aussitôt sanctionné de la voix par sa cavalière. Comme honteux, l’étalon accéléra très légèrement pour aller sauter le cinquième obstacle. Un vertical de quatre-vingt quinze centimètres. Tranquille, le Pur Sang s’éleva au-dessus de la barre. Mais, bien sûr, dès la réception, il donna un coup de cul joyeux et recommença ses bêtises. Là, Justine punit par une très légère action de mains vers le haut. La bonne méthode avec le cheval de course, la plupart du temps. Mais ce jour-là, visiblement d’humeur joueuse et voyant qu’il y avait un public, il tenta une fois de plus de se lever, et échouant à cause de la jeune femme sur son dos, voulut s’acculer. Une fois de plus, ce fut un échec. Pour remettre son cheval en avant, la jeune femme effectua une très légère pression des mollets sur les flancs de son cheval, accompagné d’un petit mouvement de bassin afin de l’inciter à se porter en avant. Last Chance répondit rapidement, et se remit dans un rythme tranquille au galop. Il se dirigea tranquillement vers le sixième obstacle, qui fut une formalité sur le parcours : quatre-vingt cinq centimètres, le plus bas du parcours. L’alezan passa l’oxer sans difficulté et chargea le numéro sept. Une fois de plus, il fut très légèrement retenu pour sa cavalière qui préférait conserver l’énergie de son cheval pour le dernier obstacle, le numéro douze, un obstacle petit en largeur de barre, mais culminant tout de même à un mètre vingt. Justine ralentit plus fermement en arrivant face au saut de puce. Elle exerça une légère pression sur les rênes et repassa au petit galop. Le premier saut de puce, un vertical de soixante centimètres, fut une formalité. Mais l’oxer de soixante-dix centimètres sur cinquante centimètres de largeur de barres fut abordé un peu de travers par Chance, qui avait perdu son équilibre à la réception. Justine le rééquilibra et le mena d’une main de maître bien en face de l’obstacle qu’il sauta à la perfection. Joyeux, le cheval s’ébroua en hennissant. Le voyant s’exciter une fois de plus, Justine raccourcit légèrement ses rênes pour le numéro huit, une rivière de quatre-vingt centimètres de hauteur et de quatre-vingt dix de large. Last Chance sauta en avance, n’effectuant pas la dernière foulée. Il passa cependant la rivière avec succès, et la jockette le flatta à l’encolure avant de se concentrer de nouveau pour le numéro neuf, un vertical de quatre-vingt quinze centimètres sur la diagonale. Le couple le survola à la perfection, avant de s’élancer vers les trois derniers obstacles. Le numéro dix était en réalité l’obstacle quatre dans l’autre sens, culminant donc à un mètre dix. Last Chance, une fois de plus, décolla. L’atterrissage se passa cependant en douceur (xD), le pilote était très fier (xxD). Elle flatta l’encolure de son avion de chasse avant de remettre les réacteurs en route pour survoler le prochain obstacle, l’avant dernier. C’était le vertical numéro un dans l’autre sens. Il faisait donc un mètre. Chance le sauta avec facilité, et baissa la tête à la réception pour obtenir les rênes. Justine le punit de la voix mais le laissa donner de sa pleine mesure sur la ligne droite qui menait au dernier obstacle, le numéro douze. Le Pur Sang galopa comme si il était sur un hippodrome, secouant la tête. Juste devant l’obstacle (un mètre vingt, rappelons-le) l’alezan s’arrêta presque, puis se mit presque debout afin de sauter l’obstacle. Il passa de l’autre côté dans un énorme saut, Justine eut même un peu de mal à tenir dessus mais elle s’accrocha et finit par rester en selle. (Même si il n’y avait pas de selle !) L’étalon partit en coup de cul joyeux et fit un peu de triple galop. Juju le laissa s’amuser quelques instants avant de reprendre les rênes et de repasser au pas. Elle laissa son cheval, rênes longues, en lui murmurant d’une voix douce :
    « Félicitations, Last Chance. T’as été super ! »
    Puis elle s’approcha de la barrière. Elle devait parler à Andrew. Mais d’abord, elle devait lui poser une question. Elle ne put donc s’empêcher de demander :
    « Qu’avez vous pensé de Last Chance ? Il est génial, non ? Nous n’avons pas souvent l’occasion de nous entraîner devant quelqu’un, donc toutes les remarques, positives ou négatives, je prends ! »
    Elle poussa un profond soupir avant de dire :
    « Et je voulais aussi vous dire que je suis désolée pour l’autre jour, au Mac Do. J’ai étais très désagréable avec vous… Comme avec tout le monde, d’ailleurs ! Je souhaitais donc m’excuser. »
    Elle s’arrêta un instant puis reprit :
    « En réalité, je ne suis pas toujours comme ça. Je ne suis pas la peste que vous croyez, sinon Last Chance, aussi caractériel qu’il est, refuserait que je l’approche. (Elle flatta l’encolure du Pur Sang célèbre dans le monde entier) C’est juste que… La demi heure d’avant, je venais d’apprendre la mort de mon ancienne jument et de ma meilleure amie. Je ne savais rien… Mais ça faisait déjà deux ans… Depuis qu’Heartland avait fermé. C’est là-bas qu’on s’est rencontré. Je m’en souviendrais toujours. Quand à Lucie… Quand je la voie en ce moment, en train de souffrir horriblement, car quelqu’un la recherche pour la tuer, voyez-vous… Je deviens assez désagréable tant je suis agacée par sa conduite. Et… »
    Elle s’interrompit encore un moment.
    « Enfin. Je ne cherche pas à me trouver d’excuse. Je voudrais juste vous présenter les miennes, en tout cas, et j’espère que vous les accepterez… Par contre, libre à vous de penser que je suis toujours une peste. Ça, c’est votre choix et je ne veux pas influer là-dessus...»
    Elle flatta l’encolure de son cheval, se penchant légèrement. A ce moment, une photographie, prise deux ans auparavant, glissa hors de sa poche. C’était celle les représentant, elle, Faustine et Lucie, à cheval sur Chance, Tabasco et Suprême, dans les bois, bras dessus, bras dessous, aux anges.
    « M**** ! »
    Elle allait descendre pour la ramasser mais fixa le vétérinaire qui avait un drôle d’air.
    |Andrew peut connaître Faustine ??? Ce serait marrant ! xD |

_________________

Justine Dahlia
Changement de look, de caractère... Dragueuse de première !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecuriesdeletalonnoir.forums-actifs.net
Andrew Crawford

avatar

Nombre de messages : 966
Age : 23
Localisation : Là, oui oui ici !
Date d'inscription : 06/02/2008

xx [Identity Card]
[Identity Card] & [Relationship]:
[Secret ?]:
Phrase persow': ♪ J'aime quand tu bouges ton corps ... tout en douceur... colle toi à moi .... danse avec moi ♫

MessageSujet: Re: | Qui ne tente rien, n'a rien... | [PV Andrew]   Mer 29 Avr - 13:55

Andrew regarda la jeune femme sauter. Elle arrivait à bien régler Last Chance dans ses foulées, accompagnait bien son saut. Ses mains étaient peut être son seul problème. Il n'en dit rien, et regarda le cheval s'élancer vers les barres. Justine le maitrisait bien, mais le fait qu'il aille dans un trop gros galop lui faisait faire d'énorme saut. Il fallait que la cavalière sache se faire écouter, et que Last reste dynamique, sans pour autant prendre trop de vitesse.
Justine lui demanda se qu'il avait penser de son parcours, mais il n'eut pas le temps de répondre, qu'elle s'excusa pour la dernière fois. Andrew trouvait sa plutôt cool [ Lol ] de sa part, du fait que la jeune femme avait pour autant dire été malpolie. Il sourit et s'accouda à la barrière.


- Vous avez un bon cheval. Vous l'accompagnez bien dans ses sauts, aussi dur que cela soit. j'ai remarqué vos mains. Vous ne les avancés pas assez pendant votre saut, mais je mets sa sur le compte du à cru. Ha oui, aussi; Last Chance étant un cheval de course, je comprend qu'il est un galop rapide, mais si vous voulez qu'il excelle en saut, mettez le sur un hippodrome, et obligez le de toutes, les façon possible, toutes sauf la violence, à garder un galop à la fois dynamique, et lent, pour qu'il ne vous fasses plus de gros saut.

Andrew avait été très franc mais elle le lui avait demandez. Avant de devenir vétérinaire, il avait aussi donné des cours, mais avait tout de suite arrêter.Les gosses l'énervaient trop.
Quand Justine se pencha, elle fit tomber une photo. Andrew la ramassa, et remarqua Faustine. Il y avait aussi Lucie et Justine, sur leurs chevaux. Mais il se souvenait bien de Faustine. Il l'avait aidé pour Tabasco, quand elle n'arrivait pas à le maitriser. D'ailleurs, elle l'avait vendu, et il n'avait plus de nouvelle du pur-sang. Et il faut dire que Faustine n'avait pas été seulement la propriétaire d'un cheval à soigner, mais une conquête pour Andrew. Enfin, plus qu'une conquête, puisque ensemble, il avait vécus une belle histoire. Elle serait surement d'actualité si Laura n'avait pas fermé le ranch, et qu'il n'avait pas été repris par les Sanders.


- tenez .. hum votre photo.

Il n'était pas mal à l'aise non, mais cette photo remémorait de grands souvenirs. Peut être que Justine avait des nouvelles de son ex, peut être pas. Il chassa rapidement ses idées de sa tête/
Lui, pourtant si froid par habitude, sourit à la brune en lui tendant la photo. S'était en autre à cause de sa séparation qu'il été devenu le méchant vétérinaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Crawford

avatar

Nombre de messages : 966
Age : 23
Localisation : Là, oui oui ici !
Date d'inscription : 06/02/2008

xx [Identity Card]
[Identity Card] & [Relationship]:
[Secret ?]:
Phrase persow': ♪ J'aime quand tu bouges ton corps ... tout en douceur... colle toi à moi .... danse avec moi ♫

MessageSujet: Re: | Qui ne tente rien, n'a rien... | [PV Andrew]   Mar 5 Mai - 12:58

[ UP ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Crawford

avatar

Nombre de messages : 966
Age : 23
Localisation : Là, oui oui ici !
Date d'inscription : 06/02/2008

xx [Identity Card]
[Identity Card] & [Relationship]:
[Secret ?]:
Phrase persow': ♪ J'aime quand tu bouges ton corps ... tout en douceur... colle toi à moi .... danse avec moi ♫

MessageSujet: Re: | Qui ne tente rien, n'a rien... | [PV Andrew]   Dim 17 Mai - 17:36

[ Justine, si tu ne peux pas répondre, pourquoi t'es tu engagé dans se rp ? ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: | Qui ne tente rien, n'a rien... | [PV Andrew]   

Revenir en haut Aller en bas
 
| Qui ne tente rien, n'a rien... | [PV Andrew]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poule qui ne couvent rien
» recipient pour faire les marcotages aérien
» À quoi ressemblera le paysage aérien en 2029 ?
» Des fleurs rien que des fleurs
» [Parking] Parking aérien par Jacques Ferrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heartland :: x [the Training Courses] :: xx [Jumping Area]-
Sauter vers: